Présidentielle 2015 au Togo et réformes : Mohamed Ibn Chambas de retour sur le lieu du crime de 2005

Jean-Pierre FABRE (g) et Mohamed Ibn ChambasNeuf ans après la forfaiture de 2005 pour endormir l’opposition et avaliser le pouvoir frauduleusement acquis de Faure Gnassingbé, Mohammed Ibn Chambas est de retour au Togo, cette fois-ci avec la casquette de représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest. Une réalité qui pousse l’opinion à s’interroger sur le mobile réel de cette visite tardive qui ne s’explique en rien.

Tâter peut-être le pouls des acteurs politiques sur la situation sociopolitique actuellement tendue au Togo à quelques mois de la présidentielle de 2015. C’est du moins le bénéfice de doute que les togolais veulent bien accorder à cet homme qui est dans les murs de Lomé depuis le mardi 25 November 2014.

Tel on s’interroge, ce bras droit de Ban Ki Moon estime que sa présence au Togo se situe dans le cadre d’une “visite de prise de contact”. A ce propos, Mohamed Ibn Chambas a échangé avec le premier ministre, Arthème Kuessi Séléagodzi Ahoomey-Zunu, les autorités administratives et institutionnelles, la classe politique, la société civile, le corps diplomatique et le système des Nations unies au Togo. L’on se demande ce que voudrait bien arracher l’envoyé spécial de la bouche des acteurs si tant est que l’évolution du monde fait qu’aucune information n’est cachée à qui que ce soit. Ainsi donc, la position des différents acteurs sur la situation sociopolitique est connue de tout le monde entier. De l’irrégularité des élections au refus d’opérer les réformes passant par la militarisation du pouvoir et la mise à contribution des institutions de la République à des fins de gourmandise politique, les faits ont assez fait la publicité autour de la situation sociopolitique du Togo que nulle ne peut plus tromper sur quoi que ce soit. Néanmoins, l’on voudrait bien accorder le bénéfice de doute à ces messieurs qui viennent au Togo jusque pour prendre leur part du magot et retourner leur veste à travers des déclarations fantaisistes et ridicules.

Cependant, pour cette fois-ci, Mohamed Ibn Chambas a le regard de tous les Togolais braqué sur lui et donc n’a plus droit à l’erreur. Peu importe le cadeau que le pouvoir corrompu et cinquantenaire le fera, il devra penser à inscrire son nom dans l’histoire afin d’effacer la dette qu’il a contracté au Togo. Et surtout, il urge d’attirer l’attention du Ghanéen sur la nécessité d’aider le Togo à s’inscrire dans la démocratie tout comme le Ghana a eu à le faire il y a plusieurs décennies.
Ibn Chambas, rappelons-le a été nommé en septembre 2014 par Ban ki Moon, représentant spécial et chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA) en remplacement de Said Djinnit devenu représentant du SG de l’Onu pour les Grands Lacs.

Rode

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.