Faure aux soins intensifs à Lomé II? Guerre de succession déclenchée dans la famille Gnassingbé

Faure Gnassingbé

Faure GnassingbéLes rumeurs risquent-elles de devenir clameurs ? C’est du moins, la question que l’on se pose depuis quelques heures. Le Togo serait au bord de l’explosion ou du gouffre, du aux supputations autour de l’état de santé de Faure Gnassingbé qui selon des informations de dernières minutes, et de source très proche de son entourage. Faure Gnassingbé serait sous soins intensifs à Lomé 2. Une situation dite grave qui déclenche une guerre de succession entre Mey Gnassingbé et Toyi Gnassingbé, comme si nous étions dans un royaume.

Il y a bientôt trois semaines, le chef de l’Etat frauduleusement élu à l’issue des élections présidentielles du 25 avril dernier, Faure Essozimna Gnassingbé a disparu des écrans radars de la télévision nationale. Même ses audiences qui constituaient la matière principale de la très vilaine télévision ont littéralement disparu. Si cette invisibilité boucle un moi, la Cour Constitutionnelle devra constater un vide constitutionnel. Une situation qui selon certains observateurs risque de replonger le pays dans des impasses tout comme en 2005, après le décès obscur de Gnassingbé Eyadema. D’autres leaders d’opinion estiment qu’il s’agirait d’un chaos, surtout que le togolais ne sera plus naïf pour accepter un énième coup de force.

Dans les coulisses de l’armée, l’on s’apprêterait à adopter le même comportement qu’en 2005. Imposition d’un autre homme fort du régime ou si vous voulez, du clan Gnassingbé, tuerie de plusieurs milliers de togolais, violation des droits de l’homme… Ce qui suscite tant d’inquiétudes, surtout avec l’annonce peu convainquant de la fin de mission du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) au Togo. L’on se demande si c’est la peur de vivre la même situation qui amène les américains à envoyer un signal fort à leurs ressortissants afin qu’ils quittent le Togo. C’est le wait and see.

Jean-Luc Ablodévi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.