Togo : Une année scolaire au rythme de grèves répétitives

Togo : Une année scolaire au rythme de grèves répétitives
Etablissement scolaire presque vide avec des élèves qui s’amusent dans la cour
à l’heure des cours

Par K. Monzonla, togo-online.co.uk

Depuis quelques années, le secteur de l’éducation rime avec des mouvements d’humeur. Les débrayages sont fréquents et hypothèquent le bon déroulement de l’année scolaire. Nourris de la roublardise du régime RPT/UNIR qui n’a que faire des revendications des enseignants, la crise qui secoue le secteur de l’éducation fait mal aux élèves et inquiète dangereusement quant à l’avenir de la relève de demain.

Cette année, on dirait une année spéciale, pas une seule semaine où les mouvements de débrayage ne s’observent. Depuis mardi, les syndicats ont encore amorcé une nouvelle grève de quatre jours. A l’annonce des sauts de cours pour les jours de grève, les élèves ont vite fait d’envahir les rues pour grotesque contre l’insouciance du gouvernement qui constitue un mépris total pour l’éducation au Togo.

Lire aussi : Les enseignants de nouveau en grève à compter de demain

En plein cœur d’un mandat dit social qui ne rime en réalité qu’avec une démission totale de Faure Gnassingbé et ses amis dans tous les secteurs sociaux, la grogne totale atteint son paroxysme. Les enseignants, connaissant bien leur client, se refusent toute compromission. Très unis, déterminés et engagés autour de leur plateforme revendicative, le corps enseignant se dit prêt à tout pour obtenir satisfaction. Quel avenir donc pour les enfants, dans un contexte où les politiques mettent une grande pression qui amène le RPT/UNIR à remplir des valises pour soudoyer ces présidents africains qui ne prêchent que pour leur ventre. Selon nos informations, pas un seul jour ne passe où des valises pleines d’argents ne prennent des vols pour des destinations ciblées. Ce qui explique tout le silence et le semblant de prise de position qui se lit sur des lèvres.

Togo : Une année scolaire au rythme de grèves répétitives

La situation du Togo mérite un regard de sincérité. Il faut donc interpeller la communauté internationale afin qu’elle vole au secours du peuple Togolais qui ne mérite pas ce régime dictatorial et sanguinaire qui freine le développement de l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE