Promotion continue de la médiocrité par Faure Gnassingbé

Par K. Monzonla

Promotion continue de la médiocrité par Faure Gnassingbé
Florent Manganawé

Débarqué du gouvernement suite à son incompétence dans la gestion de la situation de crise qui secoue le monde de l’enseignement depuis plusieurs décennies, Florent Manganawé est de retour dans le système de gouvernance depuis ce mercredi. Selon un communiqué lu sur les écrans de la télévision nationale, l’homme est nommé Secrétaire Général de la Présidence de la République. Cette nomination suscite la réaction de plusieurs leaders d’opinion qui ont du mal à comprendre réellement les critères qui motivent la nomination de certaines personnalités peu recommandables qui gonflent inutilement l’effectif des pensionnaires de l’Etat.

Selon nos investigations, il s’agit d’une approche de solution dans la crise qui secoue actuellement le secteur de l’éducation avec la grève à répétition des enseignants. L’histoire étant très têtue, il nous souvient que le monsieur a été à l’origine des difficultés de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) à travers un plan macabre de déstabilisation de ce groupe qui a longtemps troublé le sommeil du gouvernement. Et pour y parvenir, Florent Manganawé a créé un groupe de frondeur qui avait pour mission de prendre à contre-pieds les revendications de la STT. Dans ce groupe figurait bel et bien Atsou Atcha qui se trouve aujourd’hui coordonnateur du regroupement des quatre syndicats d’enseignants qui observent sans répit des mouvements d’humeur depuis la rentrée scolaire. Selon toujours notre source, le gouvernement aurait toute suite lu la main de Florent Manganawé derrière ce mouvement qui a pour but en réalité de régler les comptes à Komi Tchakpélé qui était dans l’antichambre du débarquement de Florent Manganawé, surtout que l’existence de ce groupe et son rôle sont connus du gouvernement notamment de Gilbert Bawara qui les a traité à l’occasion d’un groupe d’individus agitateurs, avant de conclure que les raisons qui sous-tendent leur grève se trouvaient ailleurs.

Nommé aujourd’hui, Florent Manganawé est une façon pour le gouvernement de retourner l’arme contre Florent Manganawé et le groupe qu’il a créé et qui devient un cauchemar aujourd’hui pour Faure Gnassingbé et ses sbires.
Nous y reviendrons.

LAISSER UN COMMENTAIRE