Jean-Pierre Fabre et les siens veulent reprendre l’arme des manifestations de rue

Jean-Pierre Fabre et les siens veulent reprendre l’arme des manifestations de rue
Image d’archives

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) veut renouer avec les manifestations de rue dans les prochains jours. C’est ce qu’a déclaré son président Jean-Pierre Fabre le week-end dernier lors d’une rencontre avec les populations d’Agoè.

Décidément, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ne peut pas se passer de la rue. Depuis toujours, elle en a fait une arme dans la lutte pour l’alternance au Togo. Après un moment de répit, le parti « orange » annonce encore des manifestations de rue afin d’amener les togolais à faire pression sur le pouvoir en place.

« C’est l’activité ordinaire d’un parti politique d’informer les militants de la situation du pays surtout en cette période où tout s’accélère. Nous avons demandé à la population de se tenir prête parce que dans les jours à venir, nous allons lancer un mot d’ordre de manifestation de rue. On ne peut pas continuer à être bizarre dans un environnement africain qui se normalise », a déclaré Jean-Pierre Fabre.

D’après lui, après l’adoption de la loi portant création des communes au Togo, grâce à sa majorité au parlement, UNIR projette de mettre en place une Commission électorale nationale indépendante (CENI) à sa botte.

« Il s’agit là de l’accumulation de choses inacceptables pour nous dans ce pays. Nous devons lutter pour avoir un mode de scrutin uninominal à un tour, conformément à la Constitution de 1992 que le peuple togolais s’est donné », a-t-il ajouté.

Notons que la dernière manifestation de l’Anc remonte au samedi 11 mars 2017 à Agoè Zongo. Le parti protestait contre la hausse des prix des produits pétroliers.

LAISSER UN COMMENTAIRE