Chronique de Kodjo EPOU : J’approuve la réaction de l’opposition togolaise par son refus de rencontrer la délégation de l’OIF

Chronique de Kodjo  EPOU : J'approuve la réaction de l'opposition togolaise par son refus de rencontrer la délégation de l'OIF
Kodjo Antoine EPOU

Par Kodjo Antoine EPOU

J’approuve la réaction de l’opposition togolaise par son refus de rencontrer la délégation de l’OIF conduite par une dame fanfaronne connue de tous. Si des délégations étrangères doivent se rendre à Lomé pour aider à régler la crise togolaise, elles n’ont qu’à aller tout droit et sans détour à la présidence pour raisonner le locataire. L’opposition n’a plus rien à donner, rien à céder.

D’ailleurs la plupart de ces Africains qui sont dépêchés à Lomé sont des corrompus a cause des affinités qu’ils ont avec les dignitaires du régime. N’est-ce pas cette fille de bouvier nigérien, Aïchatou Mindaoudou, qui était allée insulter les Togolais en 2005, notamment en traitant Francois Boko d’irresponsable?

Comment se fait-il que ces soi-disant négociateurs, chaque fois qu’ils vont à Lomé, ils ne font que s’aligner sur les positions du gouvernement ou simplement se transformer en porte-parole du régime que combattent les Togolais?

Il y a longtemps, très longtemps que ces messieurs et dames bons offices défilent chez nous mais la crise persiste. Soit ils sont de mauvais négociateurs, soit ils adorent y retourner parce qu’il y a de l’argent gratuit à se faire dans ce pays. Non, si c’en est ainsi, il faut arrêter cette sarabande de limousines et laisser les Togolais régler leur problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE