8 fédérations des syndicats d’enseignants menacent d’aller en grève

8 fédérations des syndicats d’enseignants menacent d’aller en grève

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

Les fédérations FESEN, FETREN, FENASYET, FE/CNTT, FESET, FESYNTET, USET et CESET, après analyse de la situation de précarité de travail des travailleurs de l’enseignement au Togo à cette rentrée scolaire, et les réactions suscitées par l’annonce du premier ministre, Sélom Komi Klassou, après réception du Statut particulier des Enseignants, à lui remis le 29 septembre 2017, ressortent le non réception de copie du document pouvant permettre de s’assurer de la prise en compte dans la version finale du statut, de tous les amendements qu’elles y ont apporté.

Les fédérations dénoncent dans un courrier en date du 04 octobre, adressé au ministre du travail, de l’emploi et de la fonction publique, président du groupe de travail sur le système éducatif togolais, la fixation unilatérale par le gouvernement à 5000 francs cfa, du taux correspondant à la prime unique qui jusque-là est un acquis.

Signe donc de mauvaise fois avérée du gouvernement, faussant ainsi la base de la confiance qui doit entourer le contenu final du statut particulier de l’enseignant. Ainsi demandent-elles au gouvernement, dans un délai de deux semaines à compter du 02 octobre 2017, la mise à leur disposition de la copie du statut particulier remise au premier ministre, l’ouverture des négociations sur la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet.

Les huit fédérations n’ont pas manqué dans leur démarche, de prendre en compte le cas de leurs collègues des enseignements confessionnels. Elles appellent le gouvernement à prendre toutes les mesures pour l’intégration des indemnités des enseignants du confessionnel.

Elles demandent la révision du traitement des 1045 enseignants confessionnels qui, eux autres émargent sur le budget additionnel de la subvention allouée à ce secteur.

Outre ces points de revendications, les fédérations demandent la rédaction et la signature d’un texte de convention de partenariat entre le gouvernement et l’enseignement confessionnel, ceci dans un meilleur délai. Elles somment l’état d’organiser un concours spécial à l’intention des enseignants volontaires du secteur public en vue de leur intégration dans le cadre des fonctionnaires de l’enseignement.

Inscrivant tous ces points de revendications dans une urgence, la FESEN, FETREN, FENASYET, FE/CNTT, FESET, FESYNTET, USET et CESET se réservent le droit d’engager toute action légale pour la satisfaction de ces revendications.

Elles précisent pour finir que ledit courrier tient lieu de préavis de grève.

LAISSER UN COMMENTAIRE