Quand le RPT/UNIR joue avec les transitaires

Quand le RPT/UNIR joue avec les transitaires
Port Autonome de Lomé (PAL)

Par Marcelle Apévi

Aux dernières nouvelles, les transitaires ont décidé de surseoir à leur grève de mécontentement contre la fausse taxe de 21000 francs versée à chaque sortie de véhicule au Port Autonome de Lomé (PAL). Selon les informations, cette décision fait suite aux conclusions des échanges entre les grévistes et les autorités portuaires.

Nous voudrions bien croire en la bonne foi de ces autorités portuaires. Seulement l’on se demande pourquoi une telle décision à quelques heures de la visite au Port Autonome de Lomé du président de la République du Ghana, Nana Akufo Dankwa Addo qui séjourne au Togo depuis hier?
Cette interrogation conduit donc à comprendre cette roublardise du RPT/UNIR qui ne manque pas d’initiatives quand il s’agit de narguer le peuple togolais.

En effet, le désir de ces autorités portuaires est de garantir un fonctionnement normal au port pour prouver au président ghanéen que tout est rose au Togo, du moins au port. Ainsi, il faille désamorcer la grève des transitaires pour qu’ils se remettent rapidement au travail. Mission accomplie peut-on dire puisque ce piège à con a attrapé ces transitaires qui ne voient pas plus loin que leur nez.
La question est alors de savoir si réellement le fameux accord trouvé pour désamorcer cette grève sera mis en oeuvre. C’est le wait and see.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE