Fenêtre sur l’Afrique du Samedi 29 Avril 2017

Fenêtre sur l'Afrique du Samedi 29 Avril 2017

– Lecture croisée des discours de Faure Gnassingbé et de Jean-Pierre Fabre lors de la célébration du 57eme anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale.
– 57 ans d’indépendance, 50 ans de nationalisation de l’indifférence sous le règne des Gnassingbé

Deux discours ont marqué la célébration du 57e anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale ; ceux du Chef de l’Etat et du Chef de file de l’opposition. Le moins que l’on puisse dire c’est que les propos circonstanciels de Faure Gnassingbé étaient « hors sol ». Le Président de la République vit-il réellement au Togo parmi ses concitoyens ? Quand celui-ci parle de consolidation des acquis, Jean Pierre Faure affirme que « Cinquante-sept ans plus tard, tous les espoirs de notre devise sont déçus, ruinés, trahis ».

Lorsque le Chef de l’Etat déclare : « Notre position sur la scène internationale, il faut le souligner est principalement le fruit de la sagesse de notre peuple qui a choisi le développement dans la paix et l’unité », le Chef de file de l’opposition répond : « Notre pays ne peut rester indéfiniment une curiosité dans cette Afrique résolument en marche vers la démocratie, l’Etat de droit et le progrès social. ».

Enfin, Faure Gnassingbé dit qu’ « Il faut bâtir une nation forte et prospère au bénéfice de tous, loin des considérations partisane », Jean Pierre Fabre lui oppose : « La Patrie, notre bien commun, est dangereusement minée par un tribalisme pur et dur, érigé en méthode de gouvernement et en critère d’accès aux emplois publics et privés. Une patrie prise en otage et mise en coupes réglées. Une patrie gangrénée par la corruption et livrée à un pillage systématique ».

Point n’est besoin d’en dire davantage pour que chacun se rende compte du caractère « hors sol » du discours, tout droit venu d’une autre planète, du Président de la République. Quant au Chef de file de l’opposition, dont le propos nous semble plus réaliste, il lui revient d’identifier, sans faux-fuyants et dans tous les bords, ceux qui, selon ses propos, auraient « déçu, ruiné et trahi » les espoirs de notre devise, afin que le Peuple du Togo puisse se choisir ses vrais et futurs leaders.

Invités :
1- M. Eloi Koussawo, Coordinateur du Mouvement du 05 octobre, MO5, depuis la Belgique;
2- Maman Esther Afangbom, Responsable du Mouvement “Afrique Réveil” depuis Lomé;
3- M. Djimon Oré, Président du Front des Patriotes Pour la Démocratie, FPD, depuis Lomé;
4- Pasteur Edoh Komi, Président du Mouvement Martin Luther King, MMLK, depuis Lomé.

C’était au micro de Sylvain Amos avec la collaboration de Sena Afeto, Siméon Atchakpa, Rodrigue Ahégo.

Pour nous suivre en direct tous les samedi de 18 h (GMT/TU) à 20 h ((GMT/TU) cliquez sur ce lien:

http://www.kanalk.ch/fileadmin/Resources/Public/player.html

Contact: fenetre.afrique@gmail.com

Tel: 0041 79 641 60 50

Soutenez Fenêtre sur l’Afrique

Bénéficiaire: Fenêtre sur l’Afrique, Avenue Jean-Marie Musy 5, 1700 Fribourg
Banque: Poste Finance, Suisse
Compte: 12-351910-4
IBAN: CH36 0900 0000 123519104
BIC: POFICHBEXXX

Compte payal: https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=8LR2Y8MKDXMM8

Sylvain Amos
Journaliste, Présentateur de “Fenêtre sur l’Afrique”
Radio Kanal K, Aarau
Suisse

LAISSER UN COMMENTAIRE