Fenêtre sur l’Afrique du 27 septembre 2017 : édition spéciale

Fenêtre sur l'Afrique du 27 septembre 2017 : édition spéciale

Soulèvement populaire au Togo: Le régime perd-il le nord?

Invités :
1 – M. Naboudja Bouraïma, Professeur de Philosophie au Lycée de Mango;
2 – Dr Issifou Moussaprofesseur de littérature post coloniale et théorie à l’Université d’état de la Caroline du Nord, Coordinateur de CMAF-Togo membre de la CMAD, Coordination des Mouvements et Associations de la Diaspora.

C’était au micro de Sylvain Amos avec la collaboration de Sena Afeto, Siméon Atchakpa, Rodrigue Ahégo.

Pour nous suivre en direct tous les samedi de 18 h (GMT/TU) à 20 h ((GMT/TU) cliquez sur ce lien:

http://www.kanalk.ch/fileadmin/Resources/Public/player.html

Contact: fenetre.afrique@gmail.com

Tel: 0041 79 641 60 50

Soutenez Fenêtre sur l’Afrique

Bénéficiaire: Fenêtre sur l’Afrique, Avenue Jean-Marie Musy 5, 1700 Fribourg
Banque: Poste Finance, Suisse
Compte: 12-351910-4
IBAN: CH36 0900 0000 123519104
BIC: POFICHBEXXX

Compte payal: https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=8LR2Y8MKDXMM8

Sylvain Amos
Journaliste, Présentateur de “Fenêtre sur l’Afrique”
Radio Kanal K, Aarau
Suisse

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Face à la situation qui prévaut au Togo notre cher pays, je me permets d’apporter ma modeste contribution. Vous savez, le pouvoir togolais est comme le décrit si bien une image kabyè un groupe de chimpanzé (Tigbayin); notez que “Tigbayou=1 chimpanzé” donc horde de chimpanzé dirigée par un chef qui se nomme “Tigbayinidja” en l’occurrence Faure. Voyez vous, pour bien illustrer cette image, Tigbayinidja lui même part en conjecture en narguant la population togolaise soit disant :”c’est un petit groupe, qui s’accapare les richesses du pays”. Quand on voit un groupe de chimpanzé devant de la nourriture, ils se lancent des cris du genre “toi meurt pour que moi je mange seul”. C’est en ce sens que Faure Gnassingbé fait le seul maître à bord après avoir écarté pas mal de ses semblables dont son frère Kpatcha et tant d’autres encore. Utiliser cette image, je vous l’assure portera du fruit dans notre lutte à tous. Faure dans ses manoeuvres sordides, diaboliques et criminelles, est celui qui est désigné pour conduire le Togo “cent ans” en arrière comme l’a prédit son géniteur. Dans cette optique, et comme un chien qui tient un os dans son museau n’aboie pas, notre Tigbayinidja se terre dans un mutisme croyant jouer les prolongations pour garantir sa fuite en avant, tuant et massacrant d’innocentes populations. Tuer jusqu’aux enfants, est un devoir pour eux. Dans les années 1974/1975, Dapaong a connu la mort de plusieurs élèves de l’école du camp suite à l’explosion de munitions stockées dans la garnison des gardiens de la circonscription. En ce moment, nous étions en pleine préparation de la fête de l’indépendance le 27 avril 1975 je crois bien. Le drame s’était produit quelques jours avant cette fête. Personne n’en parle et aujourd’hui encore des gens ont le courage de molester, de tuer d’innocentes personnes sur la terre de nos aïeux. Chers compatriotes la victoire est proche, vive notre chère patrie le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE