CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA – TOGO, CULTURE ET SPORT CLASSÉS DANS LES OUBLIETTES

CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA - TOGO, CULTURE ET SPORT CLASSÉS DANS LES OUBLIETTES

Par Anani fifa pour togo-online.co.uk

Tout le Togo sera honoré le jour de l’alternance. Mais en attendant cet avènement politique , une togolaise a honoré hier notre nation à travers un concours francophone musical appelé the voice. Elle s’appelle victoire. Juste après la victoire de victoire certains prix Nobel de la paresse gouvernementale à l’intar du ministre defaite dogbe se sont fait entendre sur les réseaux sociaux ( tu as honoré le pays, félicitations !)

Le pouvoir togolais ne fait aucun effort pour le développement sportif ni culturel au togo mais quand un compatriote revient avec un trophée nos dirigeants sont les premiers à s’en réjouir et féliciter rapidement le vainqueur. Ils ne savent pas comment et dans quelle condition il ou elle s’est retrouve(e) à cette étape de la compétition. A son retour on le fait promener dans tout le Togo.

Si c’est une fille certains tentent à la draguer. Même si c’est un garçon les pratiquants de sokline sexualité aussi l’entourent. On lui change de prénom, ensuite on le fait promener comme un trophée de guerre de Vietnam.

L’agenda de fo kodjo de kara est très chargé mais il fait tout pour recevoir le digne fils du pays à la présidence . Si c’est une fille cela passe comme la vitesse de la lumière. Je parie très faure que victoire the voice serait invitée à la présidence puis aux prochains evala.

Pensez à développer le sport et la culture si vous aimez vraiment cette jeunesse dont font parti les chômeurs de lcf. Seules les nations civilisées savent que la culture et le sport réduisent le taux de chômage. Nous avons le don de la négligence au Togo. Nous avons un gouvernement qui ne prévoit pas, or gouverner c’est prévoir. Ce que nos dirigeants prévoient c’est les gaz lacrymogènes. Si jamais il y a une discipline sportive appelée le lancé de gaz lacrymogènes le togolais ne souffrirait jamais de médaille olympique.

CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA - TOGO, CULTURE ET SPORT CLASSÉS DANS LES OUBLIETTES

Le sport et la culture ne sont pas développés chez nous au Togo . La culture togolaise est morte. Le fond d’aide à la culture est conditionné par le degré de militantisme politique. Quelque que rares artistes qui émergent à l’extérieur sont les éléments bleus. Même pour être planton au Togo il faut appartenir à un l’océan bleu.

Le développement sportif passe toujours par la construction des infrastructures sportives mais au Togo l’état des infrastructures sportives font pitié. Depuis plus de 50 ans d’indépendance le Togo ne dispose toujours pas d’un hall de sport. Les bâtiments font appel au secours. Il suffit qu’il commence par pleuvoir l’arbitre met fin automatiquement au match.
Si Benjamin boukpeti avait grandi au togo, son entraînement au canoë kayak se ferait dans la lagune de Bê

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE